Lire ou relire « Techno Rebels : The Renegades of Electronic Funk »


Dan Sicko est décédé le 28 août dernier. Le journaliste américain, qui avait vécu les premières heures de la techno de Detroit, s’était penché sur les origines de ce mythe musical moderne dans « Techno Rebels », un livre historique considéré comme un ouvrage de référence par les amateurs de musique électronique.

Nous republions ici la courte chronique que nous lui avions consacré à l’occasion de la sortie de la nouvelle version de l’ouvrage.

Le mouvement techno s’est bâti sur un mythe fondateur, celui de Detroit et de la Sainte Trinité de ses musiciens pionniers : Juan Atkins, Derrick May et Kevin Saunderson. On connaît donc le mythe mais finalement assez peu l’histoire, la vraie. Publié en 1999, et largement revu dans sa nouvelle édition, le livre de Dan Sicko Techno Rebels raconte avec force détails (et dans un anglais facile) les premières années de nos techno-pionniers. Le livre démarre au début des 80’s, au sein de la scène des high-school parties, dans laquelle adolescents et étudiants, noirs ou blancs, vibrent au son de Kraftwerk, Telex, Visage, Moroder ou l’italo-disco. Au fil de l’ouvrage, l’auteur, originaire de Detroit lui-même, évoque les DJs pionniers de l’époque comme Ken Collier, The Wizzard (Jeff Mills) ou Mojo ainsi que leurs héritiers des années 1990 comme Carl Craig et UR. Il détaille la production de la mythique compilation Techno : The New Dance Sound of Detroit, la rencontre des pionniers avec la scène rave anglaise, les débuts discographiques de Jeff Mills dans la musique industrielle, les premières soirées du Music Institute où officie le jeune Richie Hawtin ou, plus amusant, la découverte par le même Hawtin du hardcore hollandais, tendance hooligan et facho. Le livre regorge aussi d’anecdotes croustillantes. Saviez-vous que le surnom de Juan Atkins était Obi Juan ? Et que les pontes du label anglais ZTT avait imaginé faire signer le duo Juan Atkins-Derrick May afin de les transformer en Pet Shop Boys noirs ? (JYL)

Dan Sicko Techno Rebels, The Renegades of Electronic Funk – second edition revised and updated (Wayne State University Press)

Publicités

0 Responses to “Lire ou relire « Techno Rebels : The Renegades of Electronic Funk »”



  1. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s





%d blogueurs aiment cette page :