L’animal musicien (2) : Discographie et Ambient mix

Quand les musiciens, sound artists, compositeurs électro-acoustiques, producteurs technos et spécialistes du soundscape s’inspirent du chant des oiseaux : discographie sélective et ambient mix à télécharger.

Jean-Yves Leloup Volière Mix (2010)
Un mix ambient et naturaliste spécialement réalisé à l’occasion de la publication de cet article, qui mélange des titres signés Chris Watson, Pierre Henry, Minilogue, Geir Jenssen de Biosphere, Dominik Eulberg, Steven Feld… Tracklisting complet ici et téléchargement du mix en cliquant .

Dominik Eulberg Heimische Gefilde (2007), album; Perlmutt EP (2009), Traum
Une techno ample, parfois énergique et souvent merveilleusement mélodieuse, qui puise son inspiration dans les paysages du Westerwald natal de ce jeune producteur allemand. Certains de ses morceaux comme « Die Alpenstrandläufer von Spiegerook » (« Le Dunlin des Montagnes ») et « Stelldichein des Westerwälder Vogelchores » (« Chœur d’oiseau du Westerwald ») fourmillent de sons captés au sein de la faune de sa région.

Chris Watson, Outside the Circle of Fire (1998), Weather Report (2003), Touch
Les deux albums qui ont lancé une nouvelle étape dans la carrière de cet ancien Cabaret Voltaire. Une plongée vertigineuse, de l’Afrique à l’Islande, au sein de fascinants espaces naturels.

Francisco Lopez, La selva (1998), V2
La musique puissante et bruissante de ce musicien espagnol utilise ici des field recordings d’une jungle tropicale. Radical et dépaysant.

Jean C. Roché, Forêts et montagnes asiatiques ; Forêts et savanes africaines, (1989), Sittelle
Difficile de choisir parmi la centaine de CD que le Français a signé depuis plus de quarante ans sur son label Sittelle, mais ces deux albums nous ont été chaudement recommandés par l’auteur lui-même. Pour les plus curieux, le site jama.fr propose l’ensemble de production.

François Bayle, La Forme de l’esprit est un papillon (Volume 18) (2004), Magison
Une compilation d’œuvres de l’un des pionniers de la musique électro-acoustique, sur laquelle on retrouve « Trois rêves d’oiseaux », composé entre 1963 et 71.

Jim Fassett Symphony of the Birds (1960), EM
Signé par un homme de radio et grand bricoleur de son, cet album culte réédité sur le label EM, est entièrement composé à l’aide de sons d’oiseaux transformés à l’aide de l’électronique primitive des sixties. Hypnotique et poétique. On peut aussi lui préférer ses disques pour enfants comme « Hear the Animal Sing », dont la pochette est reproduite ici.

Olivier Messiaen, Catalogue d’oiseaux ; La Fauvette des jardins (2003) Deutsche Grammophon
Une édition récente de l’une des œuvres historiques (1956) du grand compositeur français.

Bernard Fort Les Concerts de la nuit (2004) Sittelle
Bernard Fort, cofondateur et responsable du Groupe musiques vivantes de Lyon, fait partie de cette scène passionnante qui rassemble musiciens, chercheurs et « bio-acousticiens », en une même passion pour la richesse sonore de notre environnement. C’est à ce titre qu’il a publié en2004 ce superbe double CD chez Sittelle, où cet explorateur a rassemblé certaines de ses plus belles prises de sons, réalisées de nuit, en milieu naturel. Mais au terme de « prises de son », on préfèrera celui de « concert », plus apte à décrire ces riches environnements, où se joignent chants d’oiseaux, mammifères terrestres et bruits naturels. On voyage ainsi entre une « Nuit claire sur l’île d’Elbe », une séquence «Nocturne dans le Delta du Danube» ou encore un « Nocturne Africain », réalisé au pied du Kilimandjaro et au Masaï-Mara. Le talent de Bernard Fort est de proposer ici de longues plages, entre douze et trente minutes, qui semblent « composées » selon un mode plus dramaturgique que simplement ambiant. L’auditeur attentif peut ainsi y capter les subtiles évolutions du temps mais aussi saisir d’émouvants instants où un animal semble répondre, ou se joindre à un autre. Enfin, il est évident que certains batraciens, insectes et autres oiseaux possèdent des capacités vocales et sonores, qui n’ont rien à envier aux plus visionnaires et inventifs des compositeurs.

Publicités

3 Responses to “L’animal musicien (2) : Discographie et Ambient mix”


  1. 1 Gilles Malatray -Des Arts Sonnants 12 mai, 2010 à 6:04

    C’est un sujet très intéressant et pas si volatile qu’il n’y paraît.
    Il y manque cependant l’incontournable Bernard Fort, compositeur et directeur du GMVL de Lyon, mais surtout musicien-ornithologue composant, œuvrant et installant beaucoup autour du chant d’oiseaux.
    Voir son site “La grive solitaire”
    http://web.mac.com/bernardfort/bernard_fort/bernard_fort.html

    GM
    http://desartsonnants.over-blog.com

    • 2 Jean-Yves Leloup 12 mai, 2010 à 9:06

      Merci Gilles, vous avez tout à fait raison. Je ne sais pas comment j’ai pu laisser passer cette information, puisque j’avais moi-même chroniqué l’un de ses disques, « Concerts de la nuit », en 2004 dans la revue Octopus/Mouvement. Je l’ai donc rajouté à la discographie sélective.

  2. 3 Electroplume 26 octobre, 2010 à 8:05

    Bonjour,
    cet article est très intéressant, merci pour ce regroupement.
    Pour info, n’hésitez pas à aller écouter electroplume: un duo batterie/chants d’oiseaux résolument tourné vers l’exécution « live ».

    http://www.myspace.com/electroplume


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s





%d blogueurs aiment cette page :